Articles

Match de football profs-élèves 2018 - Du soleil et des buts pour clore l'année scolaire

Par STEPHANE DESCAMPS, publié le vendredi 6 juillet 2018 07:53 - Mis à jour le vendredi 6 juillet 2018 07:54
Sans titre.gif

Le vendredi 29 juin s’est déroulé le traditionnel match de football profs-élèves du LYPSO. Organisé par Stéphane Descamps et Sébastien Bertin, tandem habitué à l’exercice, cette manifestation sportive s’est tenue avec le concours de la municipalité d’Ecques, qui joue le jeu depuis plus de dix ans en prêtant ses installations le temps de la rencontre. Ce temps fort de la fin de l’année scolaire renforce la cohésion entre les différents acteurs de l’établissement : élèves, enseignants et assistants d’éducation composent en effet sur une même surface en misant sur les qualités de chacun au service du collectif.

 

 

Signe avant coureur quant à l’issue finale, Hugo Mionnet, capitaine de la sélection des futurs bacheliers, a déploré des défections dans ses rangs, dégarnis comme la chevelure de certains de ses adversaires du jour. Il réussit tant bien que mal à former une équipe d’élèves de Terminale BAC PRO Électrotechnique et Maintenance des véhicules.

Le récital découpé en trois actes de trente minutes démarrait sous un soleil de plomb. Les professeurs prenaient rapidement l’avantage par l’intermédiaire de Théo Limosin, Thibault Bressel et Julien Unterwald, qui alliaient technique, vitesse et réalisme dans la zone de vérité. 4-0 à la fin du premier tiers-temps. Les lycéens pêchaient dans la finition au contraire de leurs aïeux Régis Aoumat et Michel Graff, qui se muaient tantôt en passeur décisif, tantôt en buteur et se disputaient les meilleures statistiques. Score doublé à la fin de la deuxième période : huit réalisations pesaient dans la besace de Jonathan Wallard, Dylan Defrance et Nicolas Everaere, valeureux gardiens des élèves dépités par l’ampleur du score.

Xavier Deschepper, ex-apprenti en usinage au LYPSO, était impérial dans ses cages en repoussant les frappes de Sylvain Dannel et Corentin Scotté. Le bloc défensif bâti par Jean-Marc Bidaud, Franciszek Isglik, Rémy Baron et Tony Dussutour faisait également régner l’ordre en annihilant les velléités adverses. Seule une incursion de Christophe Rigobert qui réussissait son face-à-face permettait aux élèves de sauver l’honneur.

Le dernier round était du même acabit : Jérémy Holard faussait compagnie à ses gardes du corps et portait l’estocade à un score à deux chiffres devenu anecdotique. Alexandre Fayon milieu récupérateur monté aux avant-postes aurait même pu y aller de son petit but, mais son coup de tête ne trouvait pas le cadre.

Après le coup de sifflet final, les bénévoles du F.C. Ecques-Heuringhem, qui avaient mis les petits plats dans les grands, proposaient à leurs hôtes un pot de l’amitié et un barbecue. Tous les protagonistes ont ainsi pu refaire le match et débattre des performances des bleus.